Les charges opérationnelles

En tant qu'indépendant, vous devez posséder votre propre matériel et vous devez donc être équipé d'un véhicule double commande, que vous devez assurer.
Nous avons développé des partenariats pour vous proposer des tarifs intéressants et vous faciliter les démarches.

Le véhicule

Vous pouvez : 

  • soit le louer 
  • soit l'acheter, 
  • soit faire transformer votre propre véhicule. 

Celui-ci doit répondre aux critères prévu par l'article 6 de ce texte

Naturellement, vous pouvez utiliser ce véhicule pour toutes vos activités et même pour un usage personnel.

Plus de renseignements ici.

Le carburant

Avec une consommation moyenne de 5L/100km, le carburant correspond à une charge d'environ 1,7 € TTC de l’heure (prix calculé selon les caractéristiques d'une Ford Fiesta). Cela correspond à 256€ TTC/mois si vous travaillez 35h par semaine. 

L'assurance

En tant qu'enseignant de la conduite indépendant, vous devez faire assurer votre véhicule pour un usage auto-école, et être assuré pour la responsabilité civile professionnelle : ces deux assurances ont généralement un prix global de 90 € en moyenne.

Les cotisations sociales

Les cotisations sociales dépendent de votre statut d'indépendant et des aides que vous pouvez recevoir (ARCE, ACRE...). 

A titre d'exemple, un auto-entrepreneur sans aide, qui réaliserait sur un mois 35h par semaine, les charges sociales seraient à hauteur de 22% du chiffre d'affaires, soit 828€. Si vous bénéficiez du régime de l’ACRE dans le cadre de la création de votre micro-entreprise, les cotisations sociales de l'activité sont réduites pendant 1 ans... ce qui permet de dégager un revenu plus important. 

Les cotisations fiscales 

(autrement dit l'impôt sur le revenu)

D'un point de vue fiscal, le micro-entrepreneur règle son impôt sur une base forfaitaire et non au réel.
Vous avez le choix entre :

  • le régime de la micro-entreprise (régime de droit commun) : un abattement forfaitaire de 34% est appliqué sur la totalité du chiffre d'affaires annuel déclaré. 
  • le versement libératoire de l’impôt sur le revenu : qui est calculé par application au montant mensuel ou trimestriel du chiffre d’affaires à hauteur de 2,2 % pour les profession libérales. 

À ces taux s’ajoutent ceux du versement forfaitaire libératoire des charges sociales.

Avez-vous trouvé votre réponse?